Amitie

  • Imprimer
  • Envoyer

La dépendance à l'alcool



CARACTÉRISTIQUES de l'alcool


Le principe actif de l’alcool est l’éthanol, aussi appelé alcool éthylique. On distingue les alcools obtenus par fermentation (vin, bière, cidre, poiré, hydromel), de ceux obtenus par distillation (whisky, rhum, vodka, etc.).


 


 


 


EFFETS RECHERCHÉS


L’alcool est avant tout consommé dans de nombreuses occasions de convivialité. L’objectif recherché est surtout la désinhibition (parler plus facilement, se sentir à l’aise), parfois jusqu’à l’ivresse. Il peut aussi être recherché pour ses qualités anxiolytiques et relaxantes, voire pour ses propriétés anesthésiques.


 


EFFETS INDÉSIRABLES


À fortes doses, l’alcool peut entraîner :


- des intoxications avec troubles digestifs, nausées, vomissements ;


- des baisses de vigilance entraînant des accidents du travail ou de la circulation ;


- des pertes de contrôle entraînant divers passages à l’acte (agressions physiques ou sexuelles, délits ou crimes divers, suicides…) ;


- une exposition à des agressions physiques ou sexuelles.


En usage régulier ou chronique, de nombreuses maladies peuvent apparaître à moyen ou long terme : cancers, maladies du foie et du pancréas, troubles cardio-vasculaires, hypertension artérielle, maladies du système nerveux, troubles psychiques (anxiété, dépression, troubles du comportement).


Notons que ces maladies peuvent survenir en usage nocif, hors de toute dépendance. Un mort de l’alcool sur deux n’est pas dépendant.


 


RISQUE DE DÉPENDANCE


En usage chronique, l’alcool peut induire une forte dépendance psychologique et une forte dépendance physique. En plus des nombreux problèmes sociaux ou relationnels rencontrés, divers symptômes peuvent caractériser la dépendance, lors de la consommation ou du sevrage : tremblements, troubles du comportement, crampes, anorexie…


IMPORTANT : en cas de dépendance physique, un sevrage sous supervision médicale est fortement conseillé pour éviter un delirium tremens (syndrome de manque d’alcool pouvant entraîner le coma ou la mort).


 


EN CHIFFRES


>  Consommation moyenne annuelle en France : 12 litres d’alcool « pur » par personne de 15 ans et plus.


>  19,9 % de consommateurs réguliers (= 3 fois/semaine ou plus) chez les adultes, soit 29,5 % des hommes et 10,6 % des femmes.


>  3,8 millions d’adultes ont une consommation à risque.


>  152 397 condamnations pour conduite en état alcoolique.


>  140 000 personnes reçues dans les centres spécialisés (CSAPA, hôpitaux, centres de soins).


>  33 000 morts par an.


Source : Drogues, chiffres clés, OFDT, janvier 2012.


Parole d’expert

Retrouvez les interviews exclusives de nos experts.

> Voir les vidéos
Témoignages

Retrouvez les témoignages exclusifs.

> Voir les témoignages
Actualités

Découvrez les dernières actualités d’Amitié la Poste Orange.

> Voir l'actualité
Liens utiles

Dépliant AlcoolFichier PDF

AXA - préventionPropose un simulateur d’alcoolémie